Skip directly to content
  • 31/08/2020

    31 08 2020 Téléphone avec Olès
    • Tout le monde va bien. Seul Enelson est malade. Il a de la fièvre depuis quelques jours. Aujourd’hui, il a commencé à prendre des médicaments contre la fièvre.
    • Dans tout le pays, il y a peu de cas de corona. Dans le village, on fait état de quelques cas, mais pas dans les environs de l’orphelinat.
    • Frans envoie de l’argent pour Sent An. Ainsi, Olès pourra déjà acheter des lits et des matelas.
    • L’année scolaire précédente a recommencé. On dirait que tout se déroule normalement et qu’on pourra terminer l’année, aussi pour les trois enfants qui vont à l’école l’après-midi. Chacun recevra son bulletin dans le courant de cette semaine, et alors, on saura quand la nouvelle année va commencer. Normalement, ce sera le deuxième lundi de septembre.
    • Les trois filles qui suivent l’enseignement supérieur recommenceront peut-être quand même en novembre. Tout d’abord, on avait dit que leur école serait fermée jusqu’en mars.
    • La récolte de cacahuètes est extra. Elle aurait pu être meilleure s’il avait moins plu juste avant la récolte et si nous avions mieux pu sarcler. Pour la récolte, on a occupé 13 travailleurs ainsi que les enfants de l’orphelinat. La récolte se passait si bien que, dès le deuxième jour, on a pu demander l’aide d’autres enfants.
    • Le riz a encore besoin de pluie. La récolte aura lieu en novembre ou en décembre.
    • Les haricots et le pitimi (sorghum) seront récoltés en janvier.
    • Fin janvier 2021 se termine le contrat de location du terrain. Ce serait bien de pouvoir le prolonger, surtout maintenant qu’après l’échange, nous avons 6,5 karo au lieu de 5. La terre est aussi beaucoup plus fertile. Cela coûte 2.500 dollars pour 5 ans.
    • Les travailleurs agricoles gagnent maintenant 300 gourdes (2,5 euro) par jour au lieu de 150 gourdes.
    • L’argent économisé grâce à la vente de l’eau a été dépensé en réparations à 1.000 dollars près.
    • Pour le moment, nous utilisons l’eau potable nous-mêmes à l’exception d’un grand client. C’est dû à des questions de sécurité. Nous ne pouvons recevoir personne et nous ne pouvons pas livrer.
    • Les vaches se portent bien. Une des truies a eu 6 porcelets de façon tout à fait inattendue. Deux d’entre eux ont survécu. Il y a encore cinq chèvres et nous n’avons pas encore tué toutes les pintades.
    • Le minibus est en panne, mais le taptap est réparé grâce à l’appui de William. En ce qui concerne le minibus, un membre de la famille d’Olès recherche la pièce adéquate (transmission) aux USA.
    • Un ancien collaborateur, Ti Jacques, a été réengagé.
     
    30 08 2020 Messenger Olès
    Nou komanse rache pistach jodi-a.
    Nou ale lakay ak pye yo, pou nou retire grenn pistach yo nan pye yo. Aprè nou jwenn pay yo pou bèf yo.
    Nous avons entamé la récolte des cacahuètes aujourd’hui.
    Nous ramenons les plantes à la maison pour en détacher les noix. Les tiges sont destinées  aux vaches.
     
    23 08 2020 Messenger Olès
    Nou gen anpil lapli jodi-a. Depi 6 zè maten-an. Se yon tanpèt. Li rele Lora. Li komanse fè anpil dega nan kek zòn nan peyi a.
    Aujourd’hui, il a beaucoup plu, depuis 6h du matin. C’est une tempête qui s’appelle Laura. La tempête cause beaucoup de dégâts dans plusieurs parties du pays.
     
    14 08 2020 Messenger Olès
    Nou nan wout pou retounen Senmichel. Mwen gen randevou premye senmenn septanm. William te ale ak mwen maten-an nan valeriyokanèz. Telefòn mwen pat gen chaje. William te chaje pou fè foto ak voye yo pou ou.
    Nous avons pris la route pour retourner à Saint-Michel. J’ai des rendez-vous la première semaine de septembre. William est venu ce matin avec moi à Valerio Canez. Mon téléphone est à plat. William va t’envoyer des photos des lits que nous avons vus.
     
    09 08 2020 Messenger Olès
    Bò isit tout moun anfom gras a dye. Map pwofite antre potopwens ak William jodi-a. Poum al wè doktè. Pwoblem osmoz la rezoud an pati. Yo ale ak ponp ki an pan lan pou reparasyon.
    Ici, tout le monde est en bonne santé. Grâce à Dieu. Aujourd’hui, je vais avec William à Port-au-Prince pour une visite médicale. Le problème qui concerne la station d’épuration d’eau est partiellement résolu. Ils ont emporté la pompe qui était en panne pour la réparer.
     
    29 07 2020 Messenger Olès
    Jaden-an komanse bèl. Gen pwa kongo ak pistach. Nou te byen reyisi. Ane sa ankò. Si dye vle gen espwa. Rekot gonbo nan lakou pa deyè Senfwanswa.
    Le jardin embellit de jour en jour. Nos haricots et nos cacahuètes donnent bien. C’est la deuxième fois. Si Dieu le veut, nous pouvons avoir confiance. Dans le champ qui se trouve derrière Sen Franswa, nous avons des citrouilles.
  • 27/07/2020

     

    27 07 2020 Entretien téléphonique avec Olès

    • Tout le monde va bien.
    • Selon les journaux, 7 personnes du village ont été contaminées par le Covid19.
    • Actuellement, la situation s’aggrave en Belgique. Le voyage de Yanskian avait déjà été remis en septembre, mais il est possible qu’il soit encore reporté à une date ultérieure.
    • Cette année, nous n’accueillerons pas de nouveaux enfants. Nous voulons gérer prudemment nos ressources financières.
    • C’est aussi la raison pour laquelle, les trois garçons qui ont terminé leurs études secondaires, Wilken, Ronaldo et Robenson, ne commenceront pas immédiatement des études supérieures. Par ailleurs, l’ouverture des écoles en Haïti n’est pas encore fixée. Ils resteront encore un an chez nous et seront affectés à diverses tâches.
    • Les trois filles, Nerlande, Milourde et Myrna, qui ont dû interrompre leurs études à cause du Corona, pourront les poursuivre dès que leur école rouvrira. Il semblerait que ce ne sera qu’en mars 2021.
    • Quatre enfants d’Olès sont à l’orphelinat pour donner un coup de main. William met sa voiture à notre disposition. Chedline, Emmanuel et Ricardo sont aussi là. Les deux derniers seront bientôt médecins, mais leur université est aussi à l’arrêt.
    • Il semblerait que les écoles nous remettront les bulletins relatifs à l’année scolaire interrompue, entre le 10 et le 17 août. Peut-être rouvriront-elles à ce moment-là mais à côté du Corona, il y a aussi des problèmes liés à la sécurité.
    • Au jardin, nous avons ensemencé la même surface que la saison dernière. Nous avons déjà planté du riz et des arachides. Maintenant, nous allons semer du pitimi (de la famille du sorgho, famille du millet).
    • Entre Sen Franswa et Sent An, il y a des haricots et du maïs.
    • Nous avons une petite réserve à la banque grâce à la vente d’eau. Le fournisseur de l’installation d’épuration a été contacté car il y a un problème depuis quelques jours. C’est la raison pour laquelle la vente est à l’arrêt.
    • Actuellement, nous avons 5 cochons et 6 vaches. Nous avons encore quelques pintades. Nous en mangeons régulièrement.
    • Le puits ne fournit pas beaucoup d’eau malgré la saison des pluies. La pompe tombe en panne après quelques minutes. On est en train d’examiner le problème.
    • Le Rotary Club de Gonaïves continue à demander un défraiement pour les efforts qu’ils ont consentis lors de la réalisation du dossier (installation d’épuration et réservoir). Frans va faire le calcul pour savoir à quoi ils ont encore droit.
    • C’est aujourd’hui que nous fêtons le 14ème anniversaire de l’ouverture de l’orphelinat.
    • Olès a fini par apprendre que les propos séditieux qui avaient amené des villageois à canarder de pierres notre portail quand on avait appris que Frans avait attrapé le Corona, ont été propagés par ‘Radio Etoile Rouge’. Comme la police écoutait par hasard cette émission, ils sont venus rapidement sur place pour éviter de plus grands troubles.

     

    08 07 2020 Messenger Olès

    Si se pat pwoblem kowona. Lè konsa, ou te nan wout. Demen dye vle ou tap ak nou. Malerezman. Nap priye pou tout bagay retabli. Konsa pou kontinye vini kom dabitid.

    S’il n’y avait pas le Corona, tu serais en route pour nous rejoindre. Normalement, tu aurais été demain parmi nous. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Nous prions pour que tout reprenne son cours. Alors, tu pourras revenir comme par le passé.

     

    07 07 2020 Messenger Olès

    Nou plante deja. Pwa kongo, pistach ak diri. Kounya nap fè eksperyans nap pitimi.

    Nou komanse ak premye sa saklaj. Tout sa ki sakle deja, nap plante pitimi.

    Nous sommes en train de planter des haricots noirs et des cacahuètes. Nous testons le pitimi. Nous sarclons pour la première fois. Partout où nous enlevons des mauvaises herbes, nous plantons du pitimi (millet).

     

    072 07 2020 Messenger Olès

    Se jodi-a William ap vini ak medam yo.

    William a amené les filles aujourd’hui.

  • 19/06/2020

     

    19 06 2020 Messenger Olès

    Medam potopwens yo ki anvi vini, paske lekòl yo ap ouvri jis an mas. Pè Hoet te pale ak mwen. Mwen panse menm jan ak ou, ak pè Hoet. Mwen pa gen pwoblem tou pou yo vini. Pwoblem kowona fè li enpe difisil. Paske li pap bon pou yo vini an poblik. Mwen mande William poul ta vini ak yo pou nou. Lap planifye fen mwa ou debi jiyè.

    Les filles qui se trouvent à Port-au-Prince aimeraient venir ici car leur école n’ouvre qu’en mars de l’année prochaine. Le père Hoet m’a téléphoné à ce sujet. Je me rallie à ce que toi et le père Hoet, vous pensez. Cela ne me dérange absolument pas qu’elles viennent ici. Le Corona leur rend la vie difficile car elles ne peuvent aller nulle part. J’ai demandé à William de les amener ici, probablement début juillet.

     

    15 06 2020 Entretien téléphonique avec Olès

    • Tout le monde va bien: aucun symptôme grippal, aucune toux.
    • Le Corona continue à se répandre en Haïti. Il y a peu de tests, les gens vont souvent chez le docteur. Il semblerait qu’au village, quelques personnes sont décédées du Corona. Les tests ne sont pas disponibles au village. On dit que la moitié des 12 millions d’habitants du pays pourraient être contaminés.
    • A l’orphelinat, nous respectons toutes les précautions. Personne ne quitte la propriété. Seul le personnel entre et sort. Olès envisage de les autoriser à rester chez eux en juillet et en août. Nous avons suffisamment de grands garçons et de grandes filles qui peuvent nous aider.
    • Les écoles restent closes. Les églises viennent de rouvrir et, malgré l’insistance du curé, les gens viennent à nouveau massivement à la messe au village. La communion n’est plus donnée sur la langue mais dans la main.
    • On a planté du riz dans le champ, plus que l’année dernière, à savoir le double (24 “mamit” au lieu de 12). Nous avons une telle récolte de haricots que nous avons vendu 180 “mamit” pour un montant de 67.500 gourdes (environ 700 euros). Ça nous a permis de payer les semences de riz. A l’orphelinat, nous mangeons beaucoup de haricots de notre propre récolte. En fait, nous en mangeons tous les jours.
    • Les vaches et les veaux se portent bien. Heureusement, il y a assez d’herbe car la saison des pluies bat son plein.
    • Il est probable que le voyage de Yanskian n’ait pas lieu en juillet. Il semble que les vols intercontinentaux ne seront pas encore autorisés à cette époque. En tout cas, nous voulons faire venir Yanskian ici pour différentes formations maintenant qu’il est trop dangereux de voyager d’Europe en Haïti.
    • La transmission du minibus est en panne. Un neveu d’Olès, qui habite les USA, va rechercher une pièce de rechange.

     

    26 05 2020 Messenger Olès

    Travay ak plantasyon yo ap kontinye. Nou sou  6e jou. Nou fin plante pistach.  Nap avanse ak pwa kongo. Len fini plante pwa. Nap plante di ri. Lòt bagay mw poko  ale la bank. Paske gen plizyè sikisal ini bank ki femen nan peyi-a yo an karanten, paske gen plizyè anplwayè ki enfekte kowona. Map swiv avan mw ale. William ap prete mw kob poum peye ouvriye yo ak poum peye anplwayè.

    Kijan santew ye? Bò isit tout moun pa pimal. Gen kek ki gen grip. Men se pa kowona. Yap bwe anpil te fèy ak pran vitamin c.

    Le travail des champs continue. Nous sommes occupés depuis 6 jours. Nous avons semé des arachides. Maintenant, nous poursuivons notre travail en plantant des haricots kongo. Quand nous en aurons terminé, nous commencerons à planter le riz. Je ne suis pas encore allé à la banque. Beaucoup de filiales sont fermées à cause de la quarantaine car beaucoup d’employés ont été touchés par le Corona. J’observe attentivement la situation avant d’y aller. William m’a prêté de l’argent pour payer ceux qui travaillent dans les champs, mais aussi nos propres travailleurs.

    Comment vas-tu ? Ici, tout va bien. Quelques enfants ont la grippe, mais ce n’est pas le Corona. Ils boivent beaucoup de thé « fait maison » et prennent de la vitamine C.

  • 16 05 2020

     

    16 05 2020 Messenger Olès

    Kowona ap mache a gran pa nan peyi-a. Sitou nan potopwens ak Gonayiv tou. Gen anpil moun preske nan tout peyi-a ki gen tout sentom yo, ki pa vle wè dokte, jis pou yo pa di se kowona yo gen. Se yon gwo danje.

    Jiskounya moun yo pa pwan sa oserye pou pwoteje tet yo al lòt moun. gouvenman tou, pa pran pyes desizyon pou pwoteje moun. Sèlman lekol ak legliz ki pa fonksyone.

    Le Corona entre à grands pas dans le pays, surtout à Port-au-Prince et à Gonaïves. Presque partout dans le pays, il y a beaucoup de gens qui présentent les symptômes, mais qui ne veulent voir aucun docteur juste parce qu’ils ont le Corona. Cela représente un grand danger. Les gens ne prennent pas la situation au sérieux et ne comprennent pas qu’ils doivent se protéger et protéger les autres. Les autorités ne prennent pas de mesures pour protéger les gens. Seules les écoles et les églises sont fermées.

     

    15 05 2020 Messenger Olès

    Nou komanse plante ak pistach. Men nou dwe labouraj la. Mw pwan mwens ouvriye. Paske gran mesye yo ap ede tou.

    Nous avons commencé à planter les arachides. Pour ce faire, nous avons besoin de bras. J’engage moins d’ouvriers car les grands garçons peuvent nous aider.

     

    13 05 2020 Messenger Olès

    Se jodi-a doktè yo vini fè prelèvman. Yo remèt mwen tout rezilta yo.

    Le docteur est venu aujourd’hui pour lever la quarantaine. Ils nous ont fourni les résultats des tests.

     

    11 05 2020 Entretien téléphonique avec Olès

    • La quarantaine imposée est terminée depuis longtemps mais Olès garde tout le monde à l’intérieur jusqu’à ce que les autorités viennent la lever officiellement. Il a fait une réunion avec le personnel et leur a expliqué comment se protéger. Les femmes font les courses quotidiennes et se rendent pour ce faire au marché très fréquenté.
    • Le Corona se répand en Haïti. Chedline, qui a amené les visiteurs le 10 mars à l’orphelinat, n’a pas encore pu rentrer chez elle. Ses voisins à Port-au-Prince n’acceptent pas qu’une personne qui a peut-être été infectée vienne dans leur quartier. Durand est  revenu pour le même motif. Il devait normalement ramener les visiteurs le 20 mars à Port-au-Prince, si ceux-ci n’avaient pas été conduits alors à Mirebalais. Il est donc revenu chez lui, mais a été obligé de faire demi-tour.
    • Le Corona est surtout présent à Port-au-Prince et dans ses environs, et de façon plus limitée à Cap Haïtien, les deux villes qui ont un aéroport international.
    • Quelques politiciens ont fait des dons relativement petits en nature, principalement de la nourriture, sans doute pour se faire bien voir.
    • Olès a acheté de grandes quantités de riz et de pâtes au cas où le lockdown annoncé serait appliqué strictement. Nous avons encore une grande quantité de pwa kongo (haricots noirs) de notre propre récolte.
    • La pluie commence à tomber et on espère avoir de nouveau une bonne année de récolte comme l’année dernière.
    • La location de la parcelle agricole se termine en février. Nous allons la prolonger pour le même prix, 2.500 dollars.

     

    10 05 2020 Messenger Olès

    Vach la fe pitit yè maten. Li pa delivre apre akouchman. Se jodi-a, mw rele veterinè pou vin fè operasyon pou retire plasenta nan vant li. Ti pitit la poko ka tete. Konsa nou pwan lèt nan manman pou bay li nan bibwon. Se yon ti towo ( ti gason)

    La vache a vêlé ce matin. Le placenta n’est pas sorti. J’ai téléphoné aujourd’hui au vétérinaire pour qu’il l’opère. Le veau ne sait pas encore téter. Nous avons donc trait la vache et nous avons nourri le veau avec un biberon. C’est un mâle.

     

    03 05 2020 Messenger Olès

    Mw pat desi rele yo non. Mwen tap swiv. Paske yo pa serye. Nou te fache ak yo anpil fwa.

    Je n’ai même pas envie de téléphoner (aux autorités). Elles ne sont pas sérieuses. J’ai déjà été souvent fâché contre elles.

     

    02 05 2020 Messenger Olès

    Jis kounya dokte yo pa janm relem. Mwen otorize yo soti jis pou fe kek mouvman nan lakou. Yo vreman neglijan. Diran tan karantèn lan, yo pat bay pyes akonpayman. Nou ba yo yon swen espesyal. Yo trèzanfòm.

    Jusqu’à présent, le docteur ne m’a pas téléphoné. Je laisse les enfants jouer librement à l’intérieur de la propriété. Les autorités sont très négligentes. Pendant toute la quarantaine, elles n’ont donné aucune consigne. Nous soignons très bien les enfants. Ils sont en très bonne forme.

     

    27 04 2020 Messenger Olès

    Jodi-a 27 siman ou reprann aktivitew? Byen ke lajan USD pi che kounya. 100 goud pou yon dol ht. Map mande pri fou a.

    Aujourd’hui, c’est le 27ème jour. Est-ce que tu as repris le travail ? L’argent devient de plus en plus cher. Maintenant, un dollar coûte 100 gourdes. Je vais me renseigner pour acquérir une cuisinière au gaz. (Pour l’ameublement de Sent An).

     

    26 04 2020 Messenger Olès

    Delegasyon an te pase. Yo pat vreman fe anyen. Direkte laboratwa nasyonal la di mwen se lendi dye vle lap voye fè prelevman se apre sa yap leve karantèn lan. Nap swete tout bagay byen. Pou achte manje se franswaz mwen te voye ak Beljemps pou fè pwovizyon okap pou nou.

    La délégation est passée. En réalité, ils n’ont aucun projet. Le directeur du Laboratoire National m’a dit qu’ils viendraient lundi (le jour suivant) pour lever la quarantaine. Nous espérons que tout ira bien. Françoise et Berjemps vont aller chercher des provisions pour nous à Cap Haïtien.

     

    25 04 2020 Messenger Olès

    Li pwobabl pou nou gen vizit yon delegasyon ki soti ministè sante piblik nan Ofelina nan lè kap vini la. Direktè depatman ki te enfòmem.

    On dirait que nous allons recevoir la visite d’une délégation du Ministère de la Santé Publique. Le directeur du département qui nous concerne m’en a informé.

     

    22 04 2020 Messenger Olès

    William te nou don yon bwat vitamin c siwo e konprime jonas nou gen pou anpil jou. Jis kounya nou tout toujou an karantèn. Pliske ke yon mwa nou rete andan Ofelina jamè soti.

    William nous a fait parvenir une boîte de vitamines C, en sirop et sous forme de pilules pour quelques jours. Jusqu’à présent, nous sommes encore en quarantaine et ceci depuis plus d’un mois. Nous restons dans l’orphelinat et ne dépassons pas le portail d’entrée.

     

    07 04 2020 Messenger Olès

    Mw te resevwa vizit yon lidè politik moun Senmichel. Li te depasaj nan komin lan. Li te gen pou vizite 3 kote. Nou te youn nan 3. Li te pote yon ti pwovizyon pou nou tou. Te gen plizye jounalis ki te akonpanyel. Se te yon bel jes, ke otorite sante yo nan peyi-a pat fe sa.

    J’ai reçu la visite d’un politicien. Il était de passage pour visiter trois projets. Le nôtre faisait partie de sa tournée. Il nous a apporté à manger. Beaucoup de journalistes l’accompagnaient. C’est un beau geste qui n’a pas été posé par le gouvernement.

     

    05 04 2020 Messenger Olès

    Mw te fe yon ti reflechi sou vwayaj Yanskian lan. Mw panse, se yon bon lide. Selman mwen ta konseye, si tout bagay ta gentan rekomanse fonksyone. Pou sa fèt nan gran vakans, paske se moman kap pi bon, ni pou ti moun yo tou.

    J’ai réfléchi au voyage de Yanskian. Je pense que c’est une bonne idée. Je propose d’organiser cette formation pendant les grandes vacances si la pandémie est terminée. C’est le meilleur moment pour les enfants.

     

    04 04 2020 Messenger Olès

    Se yon move nouvel lew di ou oblije deside pap vwayaje pou yon peryod endetemine. Donk nap priye bondye pou ou anfom nèt pi vit posib. Pou Corona fini vit tou, pouw kontinye vini kom dabitid. Pou vwayaj Yanskian map baw repons sam panse demen.

    Tu m’annonces que tu ne prévois plus de voyage pour un certain temps. C’est vraiment une mauvaise nouvelle. Nous prions Dieu qu’il te guérisse rapidement. Que tu puisses être débarrassé du Corona rapidement afin que tu puisses à nouveau venir comme dans le passé. En ce qui concerne le voyage de Yanskian, je te donnerai mon avis demain. (Frans propose que Yanskian vienne suivre une formation en Belgique afin de pouvoir terminer les travaux de Sent An grâce aux connaissances acquises)

     

    02 04 2020 Messenger Olès

    Bonswa papi Frans. Kijanw ye? Bo isit nou pa pimal gras a dye. Anpil anpil moun mandem pou salyew.

    Bonjour papi Frans. Comment vas-tu ? Ici, tout le monde va très bien. Beaucoup de gens demandent de tes nouvelles et te remettent le bonjour.

     

    Le voyage que Frans a entrepris s’est passé différemment des autres fois. Tout d’abord, les deux aidants, Jef et Pierre, ont annulé leur voyage par crainte du coronavirus. Ensuite, Frans a été contaminé par le virus au cours du voyage aller. Après quelques jours, il a eu de la fièvre et a été hospitalisé une semaine plus tard à l’Hôpital Universitaire de Mirebalais en Haïti. Heureusement, il s’est rétabli au bout de 10 jours et a pu rentrer chez lui avec le tout dernier vol. Le 1er avril, soit une semaine plus tard que prévu, il était chez lui.

    Maintenant, il est tout à fait guéri.

  • 02 03 2020

     

    Van 9-25 maart reist Frans voor de 30ste keer naar Haïti.

    Du 9-25 mars Frans a voyagé en Haïti pour la 30e fois.

     

    02 03 2020 Telefoon met Olès

    • Tout le monde va bien sauf IIianette et Anderson qui ont la grippe. On ne parle pas encore de corona en Haïti. Nous savons qu’il y a des problèmes dans le monde entier.
    • Le minibus est encore en réparation à Port-au-Prince.
    • On aura terminé à temps l’installation des étagères dans le nouvel entrepôt situé dans le garage. Ainsi, Frans pourra réunir tous les matériaux pendant son séjour.
    • Nous avons rentré toute la récolte. Nous mangeons des haricots. Quant aux provisions de riz que nous avions achetées, elles sont presque épuisées et nous allons entamer le riz récolté.
    • Le 19 mars, on fête Saint-Joseph dans la paroisse voisine. Nous sommes les bienvenus.
    • Tous les animaux de la ferme se portent bien.
    • La situation dans le pays est encore agitée. Des bandes excitées par l’opposition effectuent des kidnappings.

     

     

    28 02 2020 Messenger Olès

    Jodi-a se yon jou espesyal pou ou papi Frans ak fanmiy. Nan okazyon joune sa. Manmi Oles, tout ti moun yo ak mwen kontan mete ansanm pou diw bon anivèsè. Nou mande bondye poul toujou akonpanyew, beniw, baw kiuraj, sante, long vi pouw kontinye travay bondye konfyew

    Aujourd’hui, c’est un jour spécial pour papi Frans et pour sa famille. Mami Olès, les enfants et moi-même sommes très heureux de lui souhaiter tous ensemble un joyeux anniversaire. Nous prions Dieu de continuer à t’accompagner, à te bénir, à t’encourager, à te donner une bonne santé et une longue vie afin que tu puisses poursuivre la tâche que Dieu t’a confiée.

     

    19 02 2020 Messenger Olès

    William te ale achte pentad an Dominikani. Li bay Ofelina sa yo. 58 pentad. Li fe sipriz. Li dim mete yo nan kay poul ofelina pou ofelina

    William est allé acheter des pintades en République Dominicaine. Il a donné 58 pintades à l’orphelinat. Il voulait nous faire une surprise. Il m’a dit qu’il allait les installer dans le poulailler.

     

    10 02 2020 Messenger Olès

    Mwen antre potopwens jodi-a poum we ak dokte. Pou yon evalyasyon. Bos seramik yo ap fini net jodi-a.

    Je suis venu voir le docteur à Port-au-Prince. C’est une visite de contrôle. Les carreleurs ont entièrement terminé leur travail.

     

    06 02 2020 Messenger Olès

    Bos yo travay pou fini ak andan douch yo. Yo fini monte seramik nan tout chanm yo. Yap komanse ak eskalye yo demen dye vle.

    Les carreleurs ont terminé les douches. Pour l’instant, ils posent le carrelage dans les chambres. Demain, ils commencent l’escalier.

     

    05 05 2020 Messenger Olès

    Nouvo manbran yo mande sèvis, paskel pa pwodwi menm kantite ankò. Mw te rele Sani Swis. Yo kapab vini fe sevis la pou nou. Sa ap koute 250 USD. Men tou gen yon lot konsey teknisyen an banm. Si nou vle nou ka mete yon sel manbran, kap pi gwo. Lap koute 369 USD. Ak yon Awozin kap koute 122 USD. Le sa nap ka pwodwi plis dlo pa minit. Plis yon ti fre li poko dim ki kantite. Saw panse?

    Les voiles d’étanchéité nécessitent un entretien. Ils donnent moins d’eau. J’ai téléphoné au fournisseur. Ils peuvent nous en livrer. Cela coûte 250 dollars. Le technicien m’a encore donné un conseil. Si nous le souhaitons, il installera un plus grand voile. Il coûte 369 USD. En y fixant un gicleur de 122 dollars, nous pourrons produire plus d’eau potable. Encore quelques frais supplémentaires et nous pourrons avancer. Qu’en penses-tu ?

     

    03 02 2020 Messenger Olès

    Bos yo redemare ak monte seramik yo. Li pwobabl pou yo fini demen dye vle. Bos Tido fin fè fè fòje yo. Map cheche yo demen.

    Le carreleur a recommencé son travail. Si Dieu le veut, il terminera probablement demain. L’entrepreneur Tido a terminé les travaux de soudure. Je vais les chercher demain.

     

    02 02 2020 Messenger Olès

    Nou te voye Ronald, Ilianette ak Dieunise al wè Westendjie jodi-a. Dieudonne ki te ale ak yo sou moto. Yo fe yon demi joune ak li. Map mande Ronald voye foto bebe-a pou ou. Non bebe-a se. Tara Sterlie Fenelon. Ta sanble gen non toujou devan Sterlie. Ma gentan ba wou non an konplè.

    J’ai envoyé Ronald, Ilianette et Dieunise rendre visite à Westindjie. Dieudonné les y a conduits en moto. Ils y sont restés un demi-jour. Je vais demander à Ronald de t’envoyer quelques photos. Le bébé s’appelle Tara Sterlie Fenelon. Devant Sterlie, il semble qu’il y ait encore un nom. Je t’enverrai le nom complet.

  • 30 01 2020

     

    30 01 2020 Messenger Olès

    Mwen achte yo nan yon pri ki pi bon. 7,50 USD m2. Konsa nou pat manke anpil. Se yon nouvo magazen ki nan wout kawfou lanmò. Li vreman gwo. Na vizitel le nou pwale Okap. Osnel pa two anfom. Lem rive yeswa, li te lopital. Se pwoblem respirasyon-an. Li komanse bon.

    J’ai acheté une certaine quantité de carrelage à un bon prix : 6,8 euros le m². Ce qui fait que notre réserve financière est presque épuisée. J’ai fait mes achats dans un nouveau magasin, le Carrefour Lamort. Il est très grand. Je suis passé devant ce magasin en allant à Cap Haïtien. Osnel ne va pas bien. Quand je suis arrivé hier soir, il était parti à l’hôpital. C’est à cause de problèmes respiratoires. Maintenant, ça va déjà un peu mieux.

     

    27 01 2020 Entretien téléphonique avec Olès

    • Tout le monde va bien, les adultes aussi.
    • Les écoles ont repris lundi dernier.
    • Yanskian reprend le travail samedi après son congé de paternité. Sa femme, Frèdline, et son bébé Yans David sont en bonne santé.
    • L’installation électrique fonctionne bien malgré le peu d’ensoleillement.
    • Le carrelage de Sent An est arrêté à cause d’une erreur lors du métrage. Demain, Olès va à Cap Haïtien pour voir si la pénurie est terminée et ainsi pouvoir acheter ce qui manque. Il souhaite utiliser une qualité identique pour un même étage.
    • On est en train de fabriquer les portes. Les prix des matériaux ont augmenté et le montant prévu pourrait ne plus être suffisant pour terminer les travaux. Cette semaine, Olès va discuter de cette problématique avec Fritzner, le menuisier.
    • L’installation d’épuration d’eau fonctionne très bien. De temps en temps, il y a lieu de remplacer un voile d’étanchéité. Les prix des carburants sont encore élevés, mais ils sont disponibles. Suite aux prix élevés de carburants, bon nombre de clients renoncent.
    • Nous avons des contacts positifs et réguliers avec les trois étudiantes. Nerlande a un programme plus chargé que les deux autres et travaille 5 jours par semaine. Les autres 3 jours par semaine. Elles se portent bien. Milourde, qui avait quelques problèmes avec son logement, s’est très bien adaptée.
    • La nouvelle vache va mettre bas avant mai. Elle a déjà mis bas deux fois et une des deux fois, elle a eu deux veaux. Les autres vaches et le taureau ne manquent de rien.
    • Nous n’avons presque pas de poules pour le moment.
    • Seuls quatre porcelets sur les 24 ont survécu.
    • Le minibus est en réparation à Port-au-Prince. S’il est prêt lors de votre venue, vous pourrez l’utiliser pour venir à Saint-Michel.
    • Westindjie a accouché hier soir : elle a eu une fille qui s’appelle Tara Sterlie.
    • Les premiers examens sont terminés. Olès va envoyer les résultats.
    • Les récoltes sont rentrées. Les meilleurs résultats concernent les haricots et le riz. Nous avions planté 15 marmites de riz et nous en avons récolté 300. La récolte du maïs aussi est relativement bonne.
    • Le nouveau notaire est connu, mais n’a pas encore été nommé à cause des troubles dans le pays.
    • Comme convenu, Bos Henri et Bernardo ne dorment plus à l’orphelinat. Ils prendront leurs nouvelles fonctions à partir du 3 février.
    • On a installé les grands robinets dans le réservoir sponsorisé par le Rotary Club. Les différents compartiments sont remplis petit à petit.

     

    17 01 2020 Messenger Olès

    Nou komanse laye (netwaye diri) pou nou mete konsève nan sak ou byen nan dwoum.

    Nous avons commencé à vanner le riz pour pouvoir le conserver dans des sacs ou dans des tonneaux.

     

    13 01 2020 Messenger Olès

    Mwen apen enfòme. Papa Miradieu mouri maten-an. Wi papa te avèg, se kote li te chita San fe anyen. Yo te mennenl vini ak Miradieu lèl te vini nan Òfelina. Malerezman li pat ka wè.

    Ce matin, on m’a fait savoir que le papa de Muradieu est décédé. A l’époque, il avait amené Muradieu chez nous. Muradieu habitait chez lui sans rien faire. Il accompagnait Muradieu quand il est venu à l’orphelinat. Malheureusement, il était aveugle.

     

    12 01 2020 Messenger Olès

    Lew vini, wap jwenn yon bon kantite danre nan depo nou. Tout pwodwi moun konn plante. Ekzanp. Pwa, pistach, diri. Etc.

    Quand tu viendras, tu trouveras une belle récolte dans l’entrepôt. Tout ce que nous avons pu planter, comme des haricots, des arachides, du riz, etc…

     

    12 01 2020 Messenger Olès

    Yvette ale jodi-a. Mesye dam mwen yo te isit, li ale ansanm ak yo. Li kriye anpil. Sete vreman tris. Mwen bay li anko 400 USD. Konsa lap jwenn poul peye sa lap aprann ak poul fonksyone.

    Ivette est partie aujourd’hui. Sa famille est venue la chercher. Elle pleurait à vous déchirer le cœur. C’était vraiment triste. Je lui ai encore donné 400 dollars. Ça lui permettra de financer ses études et d’avoir de l’argent pour vivre.

     

    09 01 2020 Messenger Olès

    Nap kontinye rekolte pwa. Nou te komanse ak pwa lendi dènye. Nou anpil jounalye kap travay. Se sèten pou nou fini samdi.

    Nous continuons à récolter les haricots. Nous avons commencé lundi dernier. Nous travaillons dur chaque jour. Nous pensons avoir fini samedi.

     

    06 01 2020 Messenger Olès

    Ou wè foto yo bèf. Met li vini ofri nou li. Li gwo anpil. Se yon gran ras. Map voye foto-a tou pou Mr Beni. Sil enterese, li ta bon pou nou achtel. Li gwo ansent. Denye pri-a Se pou 15 500 dol. ( 77 500 goud )

    Je t’envoie la photo d’une vache. Son propriétaire vient nous la proposer. C’est une grande vache d’une bonne race. J’ai aussi envoyé une photo à monsieur Beni. S’il est intéressé, ce serait bien qu’il l’achète pour nous. Elle va bientôt mettre bas. Le prix le plus juste est de 775 euros.

     

    05 01 2020 Messenger Olès

    Mwen te jwenn yon bon okazyon, konsa mwen te voye lajan pou Fritzner fè pòt yo. Mwen mandel, avan fen fevriye li ta bon pou pòt yo ta pare. Bos Tido fini ak fè fòje pou dekoupaj nan garaj la. Mwen okipe anpil ak rekolt nan jaden ki fel poko vin monte yo. Jodi-a fè 8 depi nou ap rekolte diri-a, kounya nou preske fini. Malgre nou te manke lapli. Nap fe yon bon kantite. Jodi-a tou nou komanse rekolte pwa kongo. Sa pap mal tou pou pwa. Lòt bagay. Mwen te voye achte res seramik, nou poko jwenn. Se gwo fot bos la. Mwen pat kontan ak li. Nap espere nou jwenn semen pwochen.

    J’ai eu une opportunité de faire parvenir l’argent pour les portes (de Sent An) à Fritzner. Je lui ai demandé de les installer avant fin février. Bos Tido a terminé la structure métallique de l’entrepôt situé dans le garage. Je suis entièrement occupé à faire la récolte. A partir d’aujourd’hui jusqu’au 8, nous récoltons le riz. Nous avons presque terminé. Malgré le manque de pluie, nous engrangeons une belle récolte. Aujourd’hui, nous commençons à récolter les haricots-kongo. Cette récolte aussi sera très bonne.

    Encore autre chose. J’ai envoyé quelqu’un acheter le carrelage manquant. Nous n’en avons pas encore. C’est une grave erreur de l’entrepreneur. Je ne suis pas content de lui. Espérons que nous en trouverons la semaine prochaine.

     

    31 12 2019 Messenger Olès

    Tout 254 m2 seramik lan fin poze. Se 2 kalite mwen te jwenn. Blan nou te metel an lè. Koulè bèj la an ba. Nou manke 122 m2. Mwen poko jwenn moun ki te fem jwenn seramik yo. Mwen panse nap jwenn, paske gen ti pasaj kèk kote. Nou gen deja 85 000 goud. Map prete sa nou manke. Nan kòb dlo-a. Ma few konnen lem jwenn.

    Les 254 m² de carrelage sont placés. Il y en a deux sortes. Nous avons placé le carrelage blanc en haut et le beige en bas. Il nous manque 122 m². Je n’ai pas encore pu atteindre celui qui nous l’a vendu. Mais je pense que je pourrai en trouver.  Nous avons encore 850 euros. Je prendrai ce qui nous manquera dans la caisse de l’eau. Je te tiendrai au courant dès que nous en aurons trouvé.

     

    28 12 2019 Messenger Olès

    Mwen te Gonayiv yè pou cheche lajan. Pa gen lajan nan bank yo. Yo pa bay plis pase 1000 USD. Mwen te vreman desi. Erezman mwen te jwenn yon otorite ki te akonpanyem, nou jwenn direktris la. Konsa mwen jwenn 6 000 USD. Rès la rete sou kont nou. Pa gen pwoblem paske lajan pou fritzner pou pòt yo, lem mwens kek frè , li monte a 116 200 goud. Lajan ameriken an desann, to-a se 90 goud 50 pou 1 dola. Konsa Bòn fen ane.

    Hier, je suis allé à Gonaïves chercher de l’argent. Il n’y avait pas d’argent à la banque. Ils ne voulaient pas me donner plus de 1.000 USD. J’étais à bout. Heureusement, j’ai pu parler à un responsable qui m’a conduit chez la directrice. Grâce à cela, j’ai quand même reçu 6.000 USD. Le reste est toujours sur notre compte. Ce n’est pas grave car l’argent destiné aux portes que je dois payer à Fritzner, moins quelques frais, s’élève à 1.162 euros. Le dollar a perdu de la valeur et son cours est actuellement de 90,50 gourdes pour 1 dollar. Bonne fin d’année.

  • 23/12/2019

    23 12 2019 Entretien téléphonique avec Olès

    • Tout le monde va bien.
    • Les cours ont lieu jusqu’aujourd’hui. C’est exceptionnel et c’est dû aux nombreux jours de fermeture consécutifs aux troubles dans le pays.
    • Olès a eu des difficultés à retirer à la banque à Gonaïves les 6.550 USD que Frans avait virés. Après avoir insisté longuement, il a quand même reçu 6.000 USD, l’argent pour décembre et pour les portes de Sent An. Il n’a pas pu acheter des provisions et est rentré à la maison les mains vides. La situation reste donc très précaire.
    • Le carrelage de Sent An avance. Il semblerait que l’offre n’a pas été rédigée correctement. Il va nous manquer des dalles. Nous pourrons les acheter plus tard, mais il y aura probablement une différence de couleur dans une ou deux chambres. Les ouvriers font très attention aux câbles électriques qui se trouvent sur le sol en béton afin de ne pas les abîmer.
    • Les trois filles qui sont à Port-au-Prince sont bien installées. Leurs cours commencent en principe le 15 janvier.
    • Ivette est encore à l’orphelinat.
    • Westindjie a encore une visite médicale avant l’accouchement.
    • Maudline est heureuse chez sa grand-mère à Port-au-Prince. Ses cours n’ont pas encore commencé. Sa santé reste fragile.
    • Les trois truies ont eu ensemble 24 petits. Une en avait 12, mais ils étaient trop faibles et aucun d’entre eux n’a survécu. Maintenant, il ne nous reste que 10 porcelets.
    • Nous avons récolté les cacahuètes il y a quelque temps et on les a presque toutes mangées.
    • Le riz commence à se colorer.
    • La production de haricots est bonne, elle aussi. Quand Frans viendra en mars, tout sera récolté.
    • La situation dans le pays sera sans doute plus calme. Presque tout fonctionne de nouveau. Le passage par l’Artibonite n’est pas encore sûr. Tous ceux qui traversent le pays passent par le Plateau central.
    • L’installation d’épuration d’eau fonctionne toujours parfaitement. La vente s’est arrêtée longuement suite au prix du carburant. Cela nous a fait perdre des clients, mais ils reviennent petit à petit.

     

    16 12 2019 Messenger Olès

    Mwen te pase wè travay bos Tido maten-an. Li preske fini. Yap fe penti. Li pat mete griy yo nan devi-a. Griy la koute 17500 goud. Men pa gen pwoblem mwen te deja bay avans, konsa kob ou te voye li kont pou achte griy yo tou.

    Se jodi-a bos seramik yo komanse poze seramik yo.

    Ce matin, je suis passé chez le soudeur Ti Do. Il a presque terminé la clôture du grand entrepôt de matériaux dans le garage. Il est en train de peindre. Dans son devis, il n’avait pas prévu la grille. Cette grille coûte 165 euros. Cela ne posera aucun problème car je lui avais déjà versé un acompte. L’argent que tu avais prévu suffira.

    Aujourd’hui, le carreleur a commencé.

     

    09 12 2019 Messenger Olès

    Gran mè Maudeline te relem yèswa. Li voye yon pitit gasonl nan plas li, pou cheche lajan pou Maudeline. Lòt bagay, seramik lan pa komanse poze jodi-a jan sa te prevwa. Paske bos la te gen yon poul ale potopwens. Li pwomet avan senmenn lan fini, lap vini poul komanse.

    La grand-mère de Maudeline m’a téléphoné hier soir

    Elle a envoyé un garçon chercher l’argent de Maudeline à sa place.

    Autre chose: contrairement à ce qui était prévu, le carreleur n’a pas commencé aujourd’hui. Il doit aller d’urgence à Port-au-Prince. Il a promis de venir avant la fin de la semaine.

     

    06 12 2019 Messenger Olès

    Seramik yo antre yè. Se 2 koulè nou ka jwenn pou sal yo. Blan ak krèm. Pou douch yo se koulè krèm. Mwen te chanje lajan a 91goud pou yon dol. Pri seramik diminye ti kras de 100 goud m2. Mwen negosye tou men dev la, paske mwen wèl te twò wo. Li diminye anko. Sa fè nou gen yon diminisyon total 23 080 goud. Konsa gen mwayen nou peye kek frè. Transpò ak travayè kamyon. Bos la ap komanse monte seramik yo lendi dye vle.

    Les dalles sont arrivées. Elles sont de deux couleurs différentes : blanche et crème. Dans les douches, ce sera crème. J’ai reçu 91 gourdes pour 1 dollar. Les prix ont un peu diminué : cela coûte 1 euro du m². J’ai aussi renégocié la main d’œuvre car il me semblait que c’était trop élevé. Il a encore réduit le prix. Ce qui fait que nous avons bénéficié d’une réduction de 231 euros. Ceci nous permettra de payer une partie des frais : transport et réparation du camion. Le carreleur commence lundi si tout va bien.

     

    04 12 2019 Messenger Olès

    Mwen te bliye diw sa lòtre jou. Kontra nan inibank lan te fini. Mwen renouvlel anko pou 6 mwa.

    J’ai oublié de te dire que le contrat (compte à terme) avec Unibank est terminé. Je l’ai reprolongé de 6 mois.

     

    02 12 2019 Messenger Olès

    Mwen te fe komand pye latanye yo. Moun nan deja komanse plante yo pou nou.

    Nou fe yon pri. Lap plante pou nou 5 douzen nou antann pou 2500 goud. Nap gade ki kote tou nap ka mete kek pye nan lakou Sen Jozef ak Sen Fwanswa.

    J’ai commandé de jeunes palmiers. Ils les plantent déjà pour nous. Ils nous ont fait un prix. Nous nous sommes mis d’accord sur 25 euros pour 5 douzaines. Nous allons voir si nous pouvons aussi en planter près de Sen Jozef ou de Sen Franswa.

     

    02 12 2019 Messenger Olès

    Mwen te ale okap jodi-a pou cheche lajan, pou fè pwovizyon ak pou achte seramik. Mwen pa jwen seramik. Koz pwoblem peyi-a seramik pa antre. Men mwen jwenn yon yon moun ki konn vann seramik nan Senmichel. Ki pwomet mwen lap genyen madi ou mekredi. Nap tann. Ma few konnen. Erezman tout wout nò-a debloke senmenn sa. Latibonit toujou enpratikab.

    Je suis allé chercher de l’argent à Cap Haitien pour de la nourriture et le carrelage. Je n’ai pas trouvé de dalles. L’insécurité dans le pays en empêche l’importation. J’ai rencontré quelqu’un de Saint-Michel qui peut nous en vendre d’ici mardi ou mercredi. J’attends. Je te dirai quoi. Heureusement, tous les barrages routiers ont été levés cette semaine. La province d’Artibonite n’est pas encore accessible.

     

    19 11 2019 Messenger Olès

    Lajan ki te disponib pou Jaden-an fini. Nou gen yon rezev nan lajan fè yo. 32 000 goud. Map pwan yon ti bagay ladanl pou nou fini ak dezyèm saklaj la. Nap fini nan senmenn sa.

    L’argent destiné au jardin est épuisé. Il nous reste encore un peu d’argent dans le budget de la ferronnerie, à savoir 320 euros. J’en prendrai une partie pour faire faire le deuxième sarclage. Nous l’aurons terminé cette semaine.

  • 18/11/2019

     

    18 11 2019 Entretien téléphonique avec Olès

    • Tout le monde va bien. Papi Olès, Sam, Wilken et Islande viennent de fêter leur anniversaire. Ilianette le fête aujourd’hui.
    • Les écoles sont à nouveau fermées depuis deux semaines à cause de l’insécurité dans le pays.
    • Olès a fourni les devis pour le sol et les fenêtres de Sent An. Il se pourrait que le devis pour les portes intérieures suive sous peu.
    • Il n’est pas simple de retirer de l’argent dans une banque. L’argent comptant est indispensable mais rare.
    • Olès a des contacts quotidiens avec les trois filles qui logent chez le père Jan Hoet pendant leurs études à Port-au-Prince.
    • La culture de maïs et de cacahuètes a bien réussi. Quant aux haricots et au riz, il faudrait qu’il pleuve rapidement. Le deuxième désherbage est presque terminé. S’il pleut, nous pourrons parler d’une saison réussie.
    • La troisième truie a mis bas 6 porcelets. Nous avons donc un total de 18 porcelets en vie pour les trois truies.
    • Le nouveau notaire a été désigné, mais il n’est pas encore là. Le dossier de l’acte notarié continue donc à prendre du retard.
    • Les trois jeunes qui nous ont quittés ont reçu chacune leurs 1.000 USD de démarrage. Cette somme se trouvait sur un compte en banque. Ivette a reçu un tiers de l’argent promis. Quand elle commencera les cours qu’elle a choisis, elle recevra le reste. Les deux autres ont reçu le montant en une fois.

     

    17 11 2019 Messenger Olès

    Mwen te achte robinè yo pou basen yo. Bos Raphi ap vin monte yo jodi-a. Gen lot kalite va n ki kap vise ,nou bezwen pou tiyo vidanj yo. Pou nou ranplase bouchon kap yo. Nou poko ka jwenn yo. Se potopwens map voye dèye yo.

    J’ai acheté des robinets pour le réservoir d’eau. Boss Ralph vient les placer aujourd’hui. Nous avons besoin de bouchons filetés pour les tuyaux afin de vider les compartiments. Nous n’en avons pas encore trouvé. Je vais envoyer quelqu’un à Port-au-Prince pour en acheter.

     

    09 11 2019 Messenger Olès

    Gen 2 nan kochon yon ki fè pitit. Youn te 10. 4 mouri lè yo fek fèt. Lot la te fè 7 youn mouri. Nou gen 12 la. Lot la preske fe pitit.

    Deux truies ont mis bas. L’une a eu 10 petits dont 4 sont morts. L’autre en a eu 7 dont l’un est mort. Nous avons donc 12 porcelets. La troisième truie va bientôt mettre bas.

     

    03 11 2019 Messenger Olès

    Aprem te fin peye men dev ak retire kob mw te peye 10 galon gas ak 3 sak siman nan rezev ou te ban mwen-an. Mwen te bay bos Tido yon ti avans devi li ba nou. Konsa li remet mwen kouveti pi-a. Bos Jean ap vin montel madi ou mekredi.

    Après le paiement (des salariés de la plantation), j’ai acheté 10 galons d’essence et 3 sacs de ciment avec la réserve que tu m’as donnée. J’ai donné un acompte sur son devis à Boss Tido. C’est pourquoi il a déjà placé un couvercle sur le puits. Boss Jean poursuivra son travail mardi ou vendredi.

     

    30 10 2019 Messenger Olès

    Nou rekolte pistach. Sete yon esè. Li pa mal. Lane pwochèn si dye vle nap plante plis.

    Nous sommes en train de récolter les cacahuètes. C’est un essai. L’année prochaine, nous en planterons plus.

     

    25 10 2019 Messenger Olès

    Madan Nicole te ekri Nerlan. Pou felisite yo 3 ki pwal nan klas siperyè. Mwen sot kominike ak pè Hoet. Li ba mwen men enfomasyon yo. Plis yo vini pivit lap pi bon. Le yo rive, yap cheche wèl pou ede yo.

    Nicole a écrit à Nerlande pour féliciter les trois élèves qui commencent des études supérieures. J’ai téléphoné au père Hoet. Il m’a donné des informations et m’a dit que tout va pour le mieux et qu’elles viennent dès que possible à Port-au-Prince. Quand elles seront chez lui, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour les aider.

     

    23 10 2019 Messenger Olès

    Medam yo te vini dimanch la. Konsa yap prepare pou ale ansanm osi vit ke posib. Ma enfomew jou yo ale.

    Les filles sont arrivées dimanche. Elles se préparent à partir le plus vite possible à Port-au-Prince. Je te dirai quand.

     

    20 10 2019 Messenger Olès

    Nou kontan bondye te mennen nou ayiti anbyen e retoune jwenn fanmiy nou anbyen. Nou di mesi bondye ki te pwoteje nou ayiti e nan tout vwayaj yo. Bòn fèt retou ak fanmiy lan. Anpil bizou pou yo.

    Nous sommes contents de savoir que Dieu t’a ramené chez toi en toute sécurité et que tu es de nouveau en famille sans avoir rencontré aucun problème. Je remercie le Seigneur de t’avoir protégé en Haïti et dans tous tes voyages. Bon retour chez toi. Pleins de bisous à tout le monde.

     

    30/09-20/10 2019

    29ème voyage de Frans en Haïti.

    Jef et Pierre l’accompagnent et aussi le couple Anke et Alex.

  • 09/09/2019

     

    09 09 2019 entretien téléphonique avec Olès


    • Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes, en tout cas pour l’école des sœurs et celle du curé. Les autres écoles ont fait leur rentrée la semaine dernière. La première journée a commencé par une messe à l’Esprit Saint.
    • Le nouvel ouvrier s’appelle Lucsen. Il travaille bien.
    • Westindjie est enceinte. Elle n’a que 18 ans. Le père est un compagnon de classe. maintenant, elle habite dans sa famille et va à l’école à Gonaïves.
    • Maudline est partie à Port-au-Prince avec sa grand-mère. Elle va rester chez elle. Cette nouvelle étape dans sa vie lui plaît beaucoup.
    • Lors de notre prochain voyage, nous allons nous occuper de l’électricité. Yanskian et Monsly vont venir nous aider. Nous avons encore besoin de quelques bons ouvriers pour découper les tuyaux et aussi pour creuser les tranchées entre les différents bâtiments. Dans ces tranchées, on placera aussi les canalisations d’eau pour Sent An.
    • Frans a discuté avec Yanskian. Il va venir nous aider, mais après, il restera à l’orphelinat comme éducateur-en-chef. De plus, il occupera aussi la fonction de responsable technique. Il aura un salaire, un logement et les repas. Dès qu’il y aura plus de place, sa famille viendra habiter avec lui. Yanskian signera un contrat qui précisera tout ceci.
    • Les trois jeunes filles qui vont entamer des études supérieures ont trouvé un logement à Port-au-Prince chez le père Hoet. Elles vont partager une grande chambre avec une quatrième étudiante et s’occuper elles-mêmes de leurs repas. Elles vont entamer toutes les quatre une formation en tourisme.
    • Les plantations sont bien vertes. Pour le moment, on arrache les mauvaises herbes. Nous cultivons du maïs, des haricots, des cacahuètes, des céréales et même du riz.
    • 3 truies sont pleines.
    • Nous avons 7 chèvres et 2 boucs.
    • Les bœufs se portent bien : le taureau, les deux vaches et le veau.
    • Les poules sont sous-représentées: il n’y en a que trois.

     

     

    04 09 2019 Messenger Olès

    Sa se ekip Mr Beni konn soutni-an. Ronaldo ak Robenson se jwè ekip la. Li te rive nan final. Li chanpyon dimanch la.

    L’équipe de football, à laquelle monsieur Beni a déjà donné un coup de main et dans laquelle jouent Ronaldo et Robenson, a atteint la finale et est devenue championne dimanche dernier.

     

    01 09 2019 Messenger Olès

    Bos Raphi komanse enstale tiyo pou vini dlo nan basen-an. Lap kontinye nan senmenn lan. Mwen deja bay bos Tido kob pou kouveti yo. Li banm randevou pou vin monte tout le 16 septanm.

    L’entrepreneur Ralphi va installer les gouttières qui amèneront l’eau du toit vers le grand bassin. J’ai donné de l’argent à l’entrepreneur Tido pour qu’il place les couvercles sur les chambres de visite du bassin. Il a promis de les placer le 16 septembre.

     

    28 08 2019 Messenger Olès

    Monsly ale maten-an. Lap retoune le 6 septanm. Li fini ak Travay Sentan. Mwen te remake kek ti bagay poul korije. Se sa lel retoune lap fe sa. Li pa fe fenèt dèyè yo sanblab ak desen devan yo.

    Monsly est parti ce matin. Il revient le 6 septembre. Il a terminé à Sent An. J’ai constaté quelques erreurs. Il les corrigera quand il reviendra. Les fenêtres de derrière sont différentes de celles de devant.

     

    25 08 2019 Messenger Olès

     

    Frijidè nou gen nan refektwa, li anpan depi kek ane. Nou depanse bon ti kob pou reparel, li pa janm bon. Mwen jwenn yon moun ki ala rechèch pou konseve bagay glase. Li ban mwen 7 500 goud pou li. Map mete kob la nan kabrit pou gadinaj.

    Le frigo qui se trouve dans le réfectoire est déjà défectueux depuis quelques années. Nous avons dépensé pas mal d’argent à le réparer, mais toujours sans succès. J’ai rencontré quelqu’un qui était à la recherche d’une solution pour conserver de la glace. Il m’en a donné 7.500 gourdes (75 euros). Je vais utiliser cet argent pour les chèvres.

     

    24 08 2019 Messenger Olès

    Rezilta ekzamen pou elèv filo yo sòti. Ekol pè bay 100% bon. Pè a te gen 27 elèv ki te patisipe.

    Nous avons reçu les résultats des examens de fin d’études de philo (septième et dernière année de l’enseignement secondaire). Tous les élèves de l’école de monsieur le curé ont réussi, soit 27 élèves.

     

    22 08 2019 Messenger Olès

    Se jodi-a yo tant Modeline vini chèchel. Li pwal viv kay yon tant ak grann li. Li pwal kontinye lekol potopwens. Yo abite Titanyen. Pa lwen ak mache-a. Mwen bay yon ti fre pou li. Aujourd’hui, une tante de Maudline est venue la chercher. Elle va aller habiter chez sa tante et sa grand-mère. Elle ira à l’école à Port-au-Prince. Elles habitent à Titanyen, tout près du marché. Je lui ai donné un peu d’argent.

     

    16 08 2019 Messenger Olès

    Ok pou enfomasyon pe Hoet. Manno te konseye nou tou de lekol sa. Se tout frè yo li pat ko jwenn ki fem pat ko diw sa. Gen posi blite pou moun ki pa gentan antre nan mwa septanm . Ap gen yon sesyon kap komanse an janvye. Konsa si nou chwazi janvye, nap gen plis tan pou nou planifye.

    Ok pour l’information du père Hoet à propos de la Haute Ecole. Emmanuel nous l’a aussi conseillée. Je ne t’en avais pas encore parlé parce que je n’ai encore aucune information sur les frais scolaires. On peut aussi y commencer ses études en janvier si on n’est pas prêt en septembre. Si nous choisissons le mois de janvier, nous aurons plus de temps pour nous organiser.

     

    16 08 2019 Messenger Olès

    mwen te envite nan yon rankont fèmti yon kan dete lekol pè-a te oganize jodi-a. Josué te pwofesè.

    J’ai été invité à une rencontre qui clôturait le camp d’été organisé par l’école du curé. Josuë y a donné cours.

  • 14/08/2019

     

    09 08 2019 Messenger Olès

    Gen kek paran ki mande pou kèk ti moun al pase 8 jou vakans ak yo. Tankou: Maudelet, Jeandelet, Robenson, Westendjie, les 3 frères Emmanuel. Jeandeline ak Roseberline tap ladan tou, Junior ap travay ak yo padan tout vakans lan ki fè m pap kite yo ale.

    Jeandelet ale jodi-a ak yon tant li. Lot yo pwale lendi dye vle. Mwen te mande pè Dessalines chans pou Robenson. Li asepte reprann li pou nou.

    Quelques familles demandent si leur enfant (orphelin) peut passer une semaine de vacances chez eux. Entre autres, la famille de Maudelet, de Jeandelet, de Robenson, de Westendjie et des trois frères Emmanuel. Jeandeline et Roseberline sont aussi demandées mais Junior travaille avec elles toutes les vacances (rattrapage pour l’école) et donc, je ne les laisse pas partir.

    Jeandelet est déjà parti en vacances chez une tante aujourd’hui. Les autres partent lundi (en vacances dans leur famille). J’ai demandé au père Dessalines de faire une exception pour Robenson. Il est d’accord de ne pas le renvoyer de l’école.

     

    08 08 2019 Messenger Olès

    Mwen tap chèche enfomasyon pou Anderson. E.P.G. se ecole proffetionelle des Gonaives. Yo pran moun ki fè filo ak reto. Yo kapab konsidere ka Anderson nan. Men fok li te fe 9e. Konsa li pran profesyon-an, ak kontinye lekol tou. Nan ka sa, Anderson mande si nou ka enskril poul ta gen papye 9e lan pou lot ane. Gen plizye lot bagay yo ka aprann nan ekol sa. Map cheche konnen tout sa yo ka aprann ladanl. Olye de potopwens. Gonayiv ap pi bon pou nou.

    Je vais demander des renseignements pour Anderson. L’E.P.G. est une école professionnelle à Gonaïves. Ils acceptent des élèves qui ont terminé la dernière ou l’avant-dernière année. Ils pourraient quand même accepter Anderson s’il termine la neuvième année. Si c’est le cas, Anderson souhaite être inscrit en neuvième année. Dans cette école, il y a beaucoup d’orientations. Je vais demander la liste de tout ce qui est possible. Pour nous, Gonaïves est préférable à Port-au-Prince.

     

    30 07 2019 Messenger Olès

    Nou lavil jodi-a. Pou cheche lajan ak pou fe pwovizyon. Ronal ki ak nou jodi-a

    Aujourd’hui, nous sommes en ville pour retirer l’argent et pour faire des provisions. Ronald est avec moi.

     

    29 07 2019 Telefoon met Olès


    • Tout le monde est en forme. Maudeline ne va pas toujours aussi bien qu’on le voudrait.
    • Les aînés ne s’ennuient pas. Je leur donne régulièrement des petits travaux à faire.
    • L’instruction qu’ont reçue les jeunes de Sen Franswa de mettre par écrit la liste de leurs capacités et ce qu’ils pourraient en faire n’est pas évidente pour certains d’entre eux. Nous avons proposé comme date butoir le 10 août.
    • Maudeline va rendre visite à sa tante en ville. Elle va encore subir quelques examens. En effet, elle s’évanouit régulièrement.
    • Ivette va encore rester une année à l’orphelinat, mais au lieu d’aller à l’école, nous lui ferons suivre une formation de fille de cuisine, de boulangerie ou de couture.
    • Frans va virer ces prochains jours 12.500 dollars. C’est l’argent pour le mois d’août, le solde que boss Jean doit encore recevoir, le minerval et un acompte pour la finition du réservoir par le soudeur.
    • Monsly a terminé les cadres de la clôture du rez-de-chaussée. Il va bientôt commencer les fenêtres d’en bas. Normalement, tout sera prêt fin août. Son travail a l’air vraiment bien fait.
    • Le jardin semble enfin réussir au bout de plusieurs années. Nous avons labouré 6,5 hectares et l’année prochaine, nous en labourerons 7,5. Tout est bêché et semé ou planté avec des haricots, des arachides et même du riz. Le terrain échangé à Ti Mango est bien meilleur que l’autre et, s’il pleut un peu, Frans va être étonné quand il viendra.
    • La nouvelle vache et les nouveaux chevreaux se portent bien.
    • Depuis le meurtre de notre notaire, les papiers sont encore dans son bureau. Les pouvoirs publics ont tout bloqué. Dès qu’un nouveau notaire sera installé, tout sera débloqué.
    • Les trois filles qui entrent dans l’enseignement supérieur doivent être inscrites maintenant.
    • L’IBESR a revu notre évaluation. Au début, nous avions « jaune » pour tout, mais Sen Franswa reçoit maintenant un « vert ». Sen Jozef conserve le « jaune » parce que les toilettes ne sont pas hygiéniques et que la cuisine est trop petite pour un tel groupe.
    • L’installation hydraulique fonctionne très bien et nous savons comment et quand les filtres doivent être remplacés.
    • Le puits fournit chaque jour plus de 1.600 litres.
    • L’installation électrique fonctionne sans aucun problème.

     

    26 07 2019 Messenger Olès

    Mwen vann 14 dwoum a 1000 goud. = 14 000 goud. Mw achte 2 femel kabrit ( jèn fam). Gen kob pou youn ankò. Sim jwenn vann anko. Map achte plis toujou.

    J’ai vendu 14 tonneaux pour 1000 gourdes (10 euros) la pièce. Avec cet argent, j’ai acheté deux chevreaux. J’ai encore de quoi en acheter un troisième. Si j’en trouve encore, j’en achèterai.

     

    25 07 2019 Messenger Olès

    Nou kontinye travay plantasyon yo ankò jodi-a, ni ak demen tou. Nou gen 45 ouvriye jodi-a. Nou komanse plante diri tou. Lot bagay. Mwen te resevwa vizit 4 belge ki se zanmi Lisette( Ansyen majistra ) yo te kontan wè anpil bon travay nou reyalize. Yo gen jen ki fini ak inivèsite, ki vle travay nan sosyal. Yo mandem esken ka resevwa yo, pou vin travay benevola.

    Nous continuons à travailler sur la plantation aujourd’hui et demain. Aujourd’hui, 45 personnes sont au travail. Nous plantons aussi du riz.

    Autre chose : j’ai eu la visite de 4 Belges, des amis de Lizette, l’ancienne bourgmestre. Ils étaient très contents de voir tout le travail que nous avons réalisé. Ils connaissent des jeunes qui ont terminé l’université et veulent faire un stage. Ils ont demandé s’ils pouvaient travailler comme bénévoles chez nous.

     

    24 07 2019 Messenger Olès

    Nou gen gwo lapli yè. Mwen pwofite pou komanse plante pwa kongo ak pistach. Nou gen 31 ouvriye kap travay.

    Gen yon reyinyon nan byen net sosyali Gonayiv Jodi-a . Mw rete pou kodone travay la. Mwen voye Junior nan plas mwen.

    Hier, il a bien plu. Nous avons immédiatement commencé à planter les haricots et les arachides. Nous occupons 31 hommes à cette tâche.

    Aujourd’hui, il y a encore une réunion à l’IBESR à Gonaïves. Je reste pour coordonner le travail et je délègue Junior.

     

    23 07 2019 Messenger Olès

    Monsly fin fe tout ankadreman galri yo. Li komanse fèmen ankadreman yo.

    Monsly a terminé tous les cadres des galeries. Il va les placer.

     

    21 07 2019 Messenger Olès

    Mw lopital ak Maudeline. Li tonbe maten-an. Li gen gwo blesi nan yon dwet ak nan tet. Li nan men doktè pou koud blesi yo.

    Je suis à l’hôpital avec Maudeline. Elle est tombée ce matin. Elle a une blessure à un doigt et à la tête. Elle est chez le docteur pour suturer la blessure.

     

    16 07 2019 Messenger Olès

    Se yon jen gazel ( fanm ) mwen apen achte. Li koute 6 600 dol. 33 000 goud. Se ak lajan tiyo fè yo mwen te vann. Nou gen lajan anko pou achte yon lot.

    J’ai acheté une génisse. Elle m’a coûté 33.000 gourdes (330 euros). Je l’ai achetée avec l’argent des buses métalliques. Nous avons encore de l’argent pour en acheter une deuxième.

     

    13 07 2019 Messenger Olès

    Medam yo fin konpoze depi yè. Yo di gen 3 matyè yo pap fe gwo pwen. Se matematik, chimi al anglè. Nap tann rezilta yo.

    Les filles (de dernière année) ont fini leurs examens. Elles ont dit qu’il s’agissait de trois examens et qu’ils n’étaient pas trop difficiles : mathématique, chimie et anglais. Elles n’ont pas encore leurs résultats.

     

    13 07 2019 Messenger Olès

    Bos Jean vini travay depi lendi pou fini ak fenet yo. Lel fini ak fenet ak tet eskalye-a. Kontral ap fini net nan Sentan. Nou gen ti bans ki rete pou fini ak li.

    Boss Jean est ici depuis lundi pour terminer les fenêtres. Quand il aura fini les fenêtres et le sommet de l’escalier, son contrat sera terminé. Nous devons encore lui payer le solde.

     

    10 07 2019 Messenger Olès

    Yè nou jwenn yon ti lapli. Apre plis pase 22 jou. Konsa nou pwofite komanse plante nan lakou-a. Mayi ak pwa kongo.

    Hier, il a un peu plu, et ceci après 22 jours de sécheresse. Nous en profitons pour planter du maïs et des pois-congo.

     

    07 07 2019 Messenger Olès

    Taptap la gen ti pwoblem depi kek jou. Se ak bis la nou fè livrezon dlo. Yè Ronaldo sot fè livrezon, li bay Wilken kondwi e Wilken poko aprann. Li antre nan pye mango nan lakou-a. Konsa bis la pran gwo chok. Mwen tal nan yon fineray. Lem vini mwen sezi. Erezman timoun piti yo pat pre. Kounya bos yo ap reparel pou mwen.

    Le taptap a des problèmes depuis quelques jours. Nous faisons donc les livraisons d’eau avec le minibus. Hier, Ronaldo a donné le volant à Wilken après la tournée. Mais Wilken n’a pas encore appris à conduire. Il a foncé dans un manguier. Le minibus est fortement endommagé. J’assistais à des funérailles. Quand je suis rentré à la maison, j’ai vu les dégâts. Heureusement, les petits n’étaient pas dans le bus. J’ai téléphoné à un mécanicien pour qu’il répare le bus.

     

    06 07 2019 Messenger Olès

    Nou preske fin resevwa bilten rezilta fen dane ti moun nou yo. Gen plizye lot anko ki deyò nan lekol pè a.

    Nous avons reçu presque tous les bulletins de fin d’année. Il en manque encore quelques- uns de l’école paroissiale.

     

    04 07 2019 Messenger Olès

    Nou gonagiv pou cheche lajan ak pwovizyon. Wilner ki ak mwen. Se toujou Renel nou pwan.

    Nous sommes à Gonaïves pour chercher de l’argent et des provisions. Wilner est avec moi. Nous prenons toujours Renel comme chauffeur.

     

    03 07 2019 Messenger Olès

    Nou komanse resevwa bilten denye kontwol pou ane-a. Map gentan baw rezilta yo. Gen movez nouvel pou Sam ak Jeandelet. Yo deyò lekol la. Sam se pou konpotman nou konn diskite yo. Jeandelet se pou mank respè pou dirijan yo nan lekol la.

    Petit à petit, je reçois les bulletins de fin d’année scolaire. Je dois encore t’envoyer les résultats. Les nouvelles sont mauvaises pour Sam et Jeandelet. Ils sont renvoyés de l’école, Sam à cause de son comportement dont nous avons déjà parlé, Jeandelet par manque de respect envers le directeur.

     

    29 06 2019 Messenger Olès

    Mesye dam yo fin fè let Mme ak Mr Henry-a kopi let la pa disponib kounya. Map voyel pou pi ta. Mwen te lil, li gen kek feblès mwen te konseye yo korije.

    Les jeunes ont fini d’écrire la lettre pour Nicole et Henri. Je t’en enverrai plus tard une copie. Il y a encore quelques fautes qu’ils doivent corriger.

Pages