Skip directly to content

16 05 2020

 

16 05 2020 Messenger Olès

Kowona ap mache a gran pa nan peyi-a. Sitou nan potopwens ak Gonayiv tou. Gen anpil moun preske nan tout peyi-a ki gen tout sentom yo, ki pa vle wè dokte, jis pou yo pa di se kowona yo gen. Se yon gwo danje.

Jiskounya moun yo pa pwan sa oserye pou pwoteje tet yo al lòt moun. gouvenman tou, pa pran pyes desizyon pou pwoteje moun. Sèlman lekol ak legliz ki pa fonksyone.

Le Corona entre à grands pas dans le pays, surtout à Port-au-Prince et à Gonaïves. Presque partout dans le pays, il y a beaucoup de gens qui présentent les symptômes, mais qui ne veulent voir aucun docteur juste parce qu’ils ont le Corona. Cela représente un grand danger. Les gens ne prennent pas la situation au sérieux et ne comprennent pas qu’ils doivent se protéger et protéger les autres. Les autorités ne prennent pas de mesures pour protéger les gens. Seules les écoles et les églises sont fermées.

 

15 05 2020 Messenger Olès

Nou komanse plante ak pistach. Men nou dwe labouraj la. Mw pwan mwens ouvriye. Paske gran mesye yo ap ede tou.

Nous avons commencé à planter les arachides. Pour ce faire, nous avons besoin de bras. J’engage moins d’ouvriers car les grands garçons peuvent nous aider.

 

13 05 2020 Messenger Olès

Se jodi-a doktè yo vini fè prelèvman. Yo remèt mwen tout rezilta yo.

Le docteur est venu aujourd’hui pour lever la quarantaine. Ils nous ont fourni les résultats des tests.

 

11 05 2020 Entretien téléphonique avec Olès

  • La quarantaine imposée est terminée depuis longtemps mais Olès garde tout le monde à l’intérieur jusqu’à ce que les autorités viennent la lever officiellement. Il a fait une réunion avec le personnel et leur a expliqué comment se protéger. Les femmes font les courses quotidiennes et se rendent pour ce faire au marché très fréquenté.
  • Le Corona se répand en Haïti. Chedline, qui a amené les visiteurs le 10 mars à l’orphelinat, n’a pas encore pu rentrer chez elle. Ses voisins à Port-au-Prince n’acceptent pas qu’une personne qui a peut-être été infectée vienne dans leur quartier. Durand est  revenu pour le même motif. Il devait normalement ramener les visiteurs le 20 mars à Port-au-Prince, si ceux-ci n’avaient pas été conduits alors à Mirebalais. Il est donc revenu chez lui, mais a été obligé de faire demi-tour.
  • Le Corona est surtout présent à Port-au-Prince et dans ses environs, et de façon plus limitée à Cap Haïtien, les deux villes qui ont un aéroport international.
  • Quelques politiciens ont fait des dons relativement petits en nature, principalement de la nourriture, sans doute pour se faire bien voir.
  • Olès a acheté de grandes quantités de riz et de pâtes au cas où le lockdown annoncé serait appliqué strictement. Nous avons encore une grande quantité de pwa kongo (haricots noirs) de notre propre récolte.
  • La pluie commence à tomber et on espère avoir de nouveau une bonne année de récolte comme l’année dernière.
  • La location de la parcelle agricole se termine en février. Nous allons la prolonger pour le même prix, 2.500 dollars.

 

10 05 2020 Messenger Olès

Vach la fe pitit yè maten. Li pa delivre apre akouchman. Se jodi-a, mw rele veterinè pou vin fè operasyon pou retire plasenta nan vant li. Ti pitit la poko ka tete. Konsa nou pwan lèt nan manman pou bay li nan bibwon. Se yon ti towo ( ti gason)

La vache a vêlé ce matin. Le placenta n’est pas sorti. J’ai téléphoné aujourd’hui au vétérinaire pour qu’il l’opère. Le veau ne sait pas encore téter. Nous avons donc trait la vache et nous avons nourri le veau avec un biberon. C’est un mâle.

 

03 05 2020 Messenger Olès

Mw pat desi rele yo non. Mwen tap swiv. Paske yo pa serye. Nou te fache ak yo anpil fwa.

Je n’ai même pas envie de téléphoner (aux autorités). Elles ne sont pas sérieuses. J’ai déjà été souvent fâché contre elles.

 

02 05 2020 Messenger Olès

Jis kounya dokte yo pa janm relem. Mwen otorize yo soti jis pou fe kek mouvman nan lakou. Yo vreman neglijan. Diran tan karantèn lan, yo pat bay pyes akonpayman. Nou ba yo yon swen espesyal. Yo trèzanfòm.

Jusqu’à présent, le docteur ne m’a pas téléphoné. Je laisse les enfants jouer librement à l’intérieur de la propriété. Les autorités sont très négligentes. Pendant toute la quarantaine, elles n’ont donné aucune consigne. Nous soignons très bien les enfants. Ils sont en très bonne forme.

 

27 04 2020 Messenger Olès

Jodi-a 27 siman ou reprann aktivitew? Byen ke lajan USD pi che kounya. 100 goud pou yon dol ht. Map mande pri fou a.

Aujourd’hui, c’est le 27ème jour. Est-ce que tu as repris le travail ? L’argent devient de plus en plus cher. Maintenant, un dollar coûte 100 gourdes. Je vais me renseigner pour acquérir une cuisinière au gaz. (Pour l’ameublement de Sent An).

 

26 04 2020 Messenger Olès

Delegasyon an te pase. Yo pat vreman fe anyen. Direkte laboratwa nasyonal la di mwen se lendi dye vle lap voye fè prelevman se apre sa yap leve karantèn lan. Nap swete tout bagay byen. Pou achte manje se franswaz mwen te voye ak Beljemps pou fè pwovizyon okap pou nou.

La délégation est passée. En réalité, ils n’ont aucun projet. Le directeur du Laboratoire National m’a dit qu’ils viendraient lundi (le jour suivant) pour lever la quarantaine. Nous espérons que tout ira bien. Françoise et Berjemps vont aller chercher des provisions pour nous à Cap Haïtien.

 

25 04 2020 Messenger Olès

Li pwobabl pou nou gen vizit yon delegasyon ki soti ministè sante piblik nan Ofelina nan lè kap vini la. Direktè depatman ki te enfòmem.

On dirait que nous allons recevoir la visite d’une délégation du Ministère de la Santé Publique. Le directeur du département qui nous concerne m’en a informé.

 

22 04 2020 Messenger Olès

William te nou don yon bwat vitamin c siwo e konprime jonas nou gen pou anpil jou. Jis kounya nou tout toujou an karantèn. Pliske ke yon mwa nou rete andan Ofelina jamè soti.

William nous a fait parvenir une boîte de vitamines C, en sirop et sous forme de pilules pour quelques jours. Jusqu’à présent, nous sommes encore en quarantaine et ceci depuis plus d’un mois. Nous restons dans l’orphelinat et ne dépassons pas le portail d’entrée.

 

07 04 2020 Messenger Olès

Mw te resevwa vizit yon lidè politik moun Senmichel. Li te depasaj nan komin lan. Li te gen pou vizite 3 kote. Nou te youn nan 3. Li te pote yon ti pwovizyon pou nou tou. Te gen plizye jounalis ki te akonpanyel. Se te yon bel jes, ke otorite sante yo nan peyi-a pat fe sa.

J’ai reçu la visite d’un politicien. Il était de passage pour visiter trois projets. Le nôtre faisait partie de sa tournée. Il nous a apporté à manger. Beaucoup de journalistes l’accompagnaient. C’est un beau geste qui n’a pas été posé par le gouvernement.

 

05 04 2020 Messenger Olès

Mw te fe yon ti reflechi sou vwayaj Yanskian lan. Mw panse, se yon bon lide. Selman mwen ta konseye, si tout bagay ta gentan rekomanse fonksyone. Pou sa fèt nan gran vakans, paske se moman kap pi bon, ni pou ti moun yo tou.

J’ai réfléchi au voyage de Yanskian. Je pense que c’est une bonne idée. Je propose d’organiser cette formation pendant les grandes vacances si la pandémie est terminée. C’est le meilleur moment pour les enfants.

 

04 04 2020 Messenger Olès

Se yon move nouvel lew di ou oblije deside pap vwayaje pou yon peryod endetemine. Donk nap priye bondye pou ou anfom nèt pi vit posib. Pou Corona fini vit tou, pouw kontinye vini kom dabitid. Pou vwayaj Yanskian map baw repons sam panse demen.

Tu m’annonces que tu ne prévois plus de voyage pour un certain temps. C’est vraiment une mauvaise nouvelle. Nous prions Dieu qu’il te guérisse rapidement. Que tu puisses être débarrassé du Corona rapidement afin que tu puisses à nouveau venir comme dans le passé. En ce qui concerne le voyage de Yanskian, je te donnerai mon avis demain. (Frans propose que Yanskian vienne suivre une formation en Belgique afin de pouvoir terminer les travaux de Sent An grâce aux connaissances acquises)

 

02 04 2020 Messenger Olès

Bonswa papi Frans. Kijanw ye? Bo isit nou pa pimal gras a dye. Anpil anpil moun mandem pou salyew.

Bonjour papi Frans. Comment vas-tu ? Ici, tout le monde va très bien. Beaucoup de gens demandent de tes nouvelles et te remettent le bonjour.

 

Le voyage que Frans a entrepris s’est passé différemment des autres fois. Tout d’abord, les deux aidants, Jef et Pierre, ont annulé leur voyage par crainte du coronavirus. Ensuite, Frans a été contaminé par le virus au cours du voyage aller. Après quelques jours, il a eu de la fièvre et a été hospitalisé une semaine plus tard à l’Hôpital Universitaire de Mirebalais en Haïti. Heureusement, il s’est rétabli au bout de 10 jours et a pu rentrer chez lui avec le tout dernier vol. Le 1er avril, soit une semaine plus tard que prévu, il était chez lui.

Maintenant, il est tout à fait guéri.