Skip directly to content

20/11/2017

 

Entretien téléphonique avec Olès

20/11/2017

Les enfants ont passé leurs premiers examens.  Maintenant, il nous faut attendre les résultats.  Jeudi, Ilianette était malade et les symptômes semblaient indiquer qu’il s’agissait du choléra, mais, après examen, il est apparu que ce n’était pas aussi grave que cela.  Le jour suivant, elle a pu retourner à l’école.

Bon anniversaire, Papi Olès.  Tu as eu 68 ans le 15 novembre.

Le corps de pompe n’est pas encore entièrement prêt à cause de la pluie.  La double porte est déjà montée mais l’entrepreneur doit encore installer la clôture.  L’extérieur doit encore être rejointoyé et l’intérieur plafonné.

A cause de la pluie, nous avons connu de nombreuses journées sombres.  Le courant n’a été interrompu qu’une seule fois, au milieu de la nuit.  Sinon, tout fonctionne normalement.

Nous conviendrons du moment opportun pour forer le puits lors de notre prochain entretien téléphonique, mais l’entreprise de République Dominicaine a quitté le village.  Nous verrons s’ils maintiennent leurs conditions.

Tout se passe bien avec les animaux que nous avons achetés récemment.  Nous avons perdu un porcelet pour une raison inconnue.

Les récoltes ne se passent pas comme prévu, en raison de la pluie.  Les cacahuètes ont eu un moindre rendement.  C’est dommage vu les efforts fournis pour les planter.  Plusieurs enfants avaient en effet donné un coup de main.

Olès propose de peindre Sén Jozef, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.  L’extérieur n’a jamais été peint et l’intérieur doit être rafraîchi.

Olès connaît une dame qui pourrait s’occuper des filles en tant qu’éducatrice aux côtés de Junior.  C’est une tante d’Aurélien qui est venue en compagnie de Frans il y a quelques années.  Pendant le voyage de janvier, Olès souhaite organiser une rencontre avec elle en compagnie de Frans.

Le bus et le taptap rendent encore de bons services, mais ils demandent beaucoup d’entretien.  Nous en parlerons aussi en janvier, propose Olès.

 

Messenger Olès

09/11/2017

Bos Jean te gen lot travay, se lendi-a li rekomanse travay nan kay ponp poukrepi randi. Pot la deja pare. Ni fe foje yo tou map pran yo demen.Se seten kay ponp ap fini net lendi ou madi.

L’entrepreneur Jean a encore un autre chantier.  Lundi, il recommencera à travailler chez nous : il plafonnera le corps de pompe.  Les portes sont déjà prêtes tout comme la clôture que je vais chercher demain.  Le corps de pompe sera certainement terminé lundi ou mardi.

 

Messenger Olès

31/10/2017

Gen lot pwoblem Ki anpeche machin ko'payi-a rive nan Ofelina. Paske te gen gwo manifestasyon nan tout bouk la, pou mande leta kouran, rwout ak dlo potab. Yo koupe wout sa fe machin paka sikile. Map kenbe kontak ak yo pou yon lot vwayaj si lap posib. Si yo pap vini. Nap toujou planifye pou fen dane-a ak premye konpayi-a.

Il y a encore un gros problème qui empêche l’engin de forage de puits de venir jusqu’à l’orphelinat.  Il y a beaucoup de manifestations dans le village afin d’exiger de l’Etat l’installation de câbles électriques, de routes et d’eau potable.  Ils ont bloqué les routes, si bien que la circulation est interrompue.  Je garde le contact avec l’entreprise pour une autre fois.  S’ils décident de ne plus venir, je m’adresserai à la première entreprise afin de faire les travaux avant la fin de l’année.

 

Messenger Olès

30/10/201

Gen yon konpayi foraj pwi ki soti Sendomeng kap fouye pwi senmichel. Mw te pale ak enjenye-a. Li te mandem 6000 USD. Nou antann pou 5000. Lap pase nan ofelina demen.

Map diskite sa ak engenye-a. Li te di mwen, li dako pou 5 000 lan paskel deja nan komin lan. Si li deja ale poul retoune, se 6000. Map pi renmen se yo ki fouyel pou nou. Paske kondisyon se bay dlo ki pap janm fini.

Mwen sot rele Parnel, paske li gen yon ti responsablite nan prezans konpayi a nan komin lan. Li di mwen, yo fouye deja 3. Menm le yo jwenn dlo. Yap kontinye jis yo jwenn nap kap bay dlo nan moman lapli ni nan sechres.

Mwen esplike enjenye-a enkyetid nou. Paske nou fe eksperyans deja ak yon konpayi ki se yon echek. Li bay garanti. Yap fouyel jis yo jwenn dlo nomal. Menm si nou ta vini nan 5 an, nenpot moman. Nap jwenn dlo nomal.

Actuellement, il y a, dans le village, une entreprise de République Dominicaine qui vient forer des puits.  J’ai parlé à leur ingénieur.  Il demande 6000 USD.  Nous nous sommes mis d’accord sur la somme de 5000 USD parce qu’il peut déduire les frais de déplacement (s’il doit venir rien que pour nous, c’est 6000 USD).  Il viendra jeter un coup d’œil demain.  Je préfère que ce soit eux qui forent notre puits parce qu’ils garantissent que nous aurons toujours de l’eau.

J’ai téléphoné à Parnel qui les connaît bien.  Il dit qu’ils ont déjà foré trois puits et qu’à chaque fois, ils ont trouvé de l’eau du premier coup.  Ils descendent si bas qu’il y a toujours de l’eau aussi bien en temps de pluie que lors des sécheresses.

J’ai dit à l’ingénieur que nous avons une inquiétude.  L’entreprise précédente a échoué.  Lui, il offre une garantie.  Ils forent jusqu’à ce qu’ils trouvent de l’eau en abondance.  Même dans cinq ans, nous aurons encore autant d’eau.